vendredi 26 octobre 2012

Ibitsu de Ryu Haruka


Violence, scènes gores ou dérangeantes et ambiance extrèmement malsaine, à ne pas mettre dans les mains de n'importe qui ! A ne pas lire la nuit.

Résumé pas forcément Nayiesque :


Dans les alentours de minuit, Itou Kazuki va porter ses poubelles dans la ruelle a coté de chez lui. Là-bas, il croise une étrange et inquiétante femme, assise sur des ordures. Inquiet, Itou essai de passer a coté d'elle sans trop se faire remarquer, mais la femme l'interpelle en lui demandant s'il a une petite soeur. Il lui répond rapidement, puis revient à son domicile en toute hâte.

Dès lors, Itou sera impliqué dans une aventure infernale, où les morts risquent d'être nombreux...

L'avis tout à fait Nayiesque :

Je n'ai pas une grande expérience en manga d'horreur. A part Judge et Doubt, je n'en ai pas lu d'autre. J'ai donc décidé de changer d'auteur. Cette fois-ci, j'en ai vu un qui me tentait bien. Ibitsu.

Au fait, peut-être que je suis un peu conne, mais j'ai toujours pas compris d'où venait le titre...

Donc, je l'ai lu. Je ne m'attendais pas vraiment à ça. A du sanglant, oui. A du bien dégueu, oui. Mais ça ne m'aurait pas impressionné plus que ça. Mais là, c'est affreux. C'est dérangeant. C'est flippant. Et je l'ai lu en plein jour. J'avais lu Doubt en pleine nuit, dans le noir, et j'avais eu beaucoup moins peur. C'est dire à quel point ça fout les jetons...
Attention, par "c'est affreux", je ne veux pas dire que c'est un mauvais manga. Il est même très bon. Juste que vous ne regarderez plus les petites soeurs de la même manière. Moi, c'est les peluches. Mais c'est au dernier ou avant dernier chapitre que l'on comprend ça. Je ne sais plus trop, et j'ai la trouille d'aller le vérifier.

*lance sa peluche-lapin à l'autre bout de la pièce*

... Je suis en train de trembler, quand même...

Nan, mais c'est ma faute, à me traumatiser toute seule, aussi. Allez, maintenant j'aurai plus peur de rien. Go regarder Deadman Wonderland. Et Highschool of the dead. Ouais, j'ose pas regarder, et alors ? TT

Bon, j'arrête de raconter n'importe quoi et je parle réellement du manga, maintenant.
Alors, c'est très bien dessiné. Graphiquement c'est très beau.

Raaaah, la nuit blanche m'attend, je le sens...

Hum... Sinon, quoi d'autre ? Ah oui : un beau petit mot pour tout décrire ? GORE. Mais là, on a du lourd. C'est du gore de chez gore. En fait, les moments les plus affreux sont juste suggérés. Mais je pense que c'est pire. On ne peut qu'imaginer, et ça fait bien peur. En fait, au début, c'est juste l'ambiance qui est oppressante, on se sent mal en le lisant. Mais il ne se passe pas grand chose d’abominablement affreux. A partir du chapitre trois, j'ai bien flippé. En plus, on voit une scène qui m'a fait super mal. Pour le chien. Et c'est à partir de là que tout s'accélère. J'avais en même temps envie d'arrêter de lire mais aussi de savoir la suite. Donc, j'ai tout lu. Je le regrette pas du tout parce que c'est quand même vachement bien imaginé. Mais je le regrette toujours à cause de... JE CROIS QUE CETTE PELUCHE EST EN TRAIN DE ME REGARDER.
Le concept de la légende urbaine est bien exploité. La fin est juste ABSOLUMENT PAS PRÉVISIBLE. On peut penser comprendre la "Lolita" mais là plus du tout. Le mystère est toujours là. La fin... Je crois que c'est le pire pour moi, de se dire que l'histoire va sûrement se répéter... Encore et encore...

Je pense que je n'oserai même plus aller sortir les poubelles, maintenant...

J'arrête de divaguer, et je parle des personnages, maintenant.

La famille du héros. Les parents, je ne peux pas trop en parler véritablement, en fait. Pas parce que c'est un immense spoiler de la mort qui tue, juste parce qu'ils ne servent pas à grand-chose dans l'histoire. Il y a le héros, aussi... Je ne trouve même pas les mots pour parler d'eux en fait. Sa petite soeur, non plus. Peut-être parce que j'ai trop hâte de parler de :

La Lolita (et sa peluche). C'est elle sur la couverture. N'allez pas me dire qu'elle ne vous donne pas envie de partir pour toujours très loin sauf dans un dépotoir ?.. Franchement... *frisson* Ça me rassure d'avoir un petit frère. Quoique... Peut-être que... Aaaah, faut que j'arrête... Les mots me manquent pour parler d'elle... Ah non ! Il y a un petit mot sympathique que l'on peut utiliser pour parler d'elle ! Très joli, oui ! PSYCHOPATHE ! Elle est complètement cinglée. Complètement machiavélique, aussi. Non, mais la fin... Elle est juste horrible, quoi. Je ne peux même pas vous dire son nom. Ca serait tellement injuste pour ceux qui comptent le lire.

Car, ce n'est pas parce que c'est horriblement flippant, dérangeant et gore qu'il ne faut pas le lire. J'ai adoré, quoi.

C'est pour ça que je lui donne un bon petit 17 sur 20 ! (j'ai retiré quelques points en prévision de ma nuit blanche... Je déteste ça :P)

Ah, et une dernière chose... Si un jour vous croisez une fille habillée en Lolita. Une peluche à la main. Dans un dépotoir. Et qu'elle vous pose la question suivante...

"As-tu une petite soeur ?"

... Dégagez le plus vite possible...


Si tu as adoré ce livre, je pense qu'"Another" est parfait pour toi ! Je ne l'ai pas encore lu, mais j'en dirais bientôt des nouvelles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire