vendredi 26 octobre 2012

Journal d'un loser de Jesse Andrews


Ce livre contient un langage pouvant passablement choquer certains. Mais ce n'est pas TROP dérangeant.

Résumé pas forcément Nayiesque :

/!\ A ne pas lire, il y a le risque que trop se fier au résumé puisse vous faire détester ce livre pourtant sympa ! 

Au lycée, Greg est transparent. Il ne fait partie ni des sportifs, ni des gothiques, ni des intellos, ni des camés, ni des théâtreux, et encore moins des musicos... Quant aux filles, n'en parlons pas : voilà une espèce alien dont il vaut mieux éviter de s'approcher. Bref, Greg vit sa dernière année de lycée comme un soulagement cosmique. Erreur. Sa mère s'apprête à lui faire vivre un cauchemar en lui ordonnant de tenir compagnie à une de ses anciennes camarades de classe (moche), Rachel, atteinte d'une leucémie. Greg et son acolyte Earl, aussi loser que lui, vont se métamorphoser en héros pour lui redonner le sourire.

L'avis tout à fait Nayiesque :

En toute logique, je devrais commencer par parler du livre. Pourtant, ce n'est PAS ce que je vais faire. Je vais parler d'un horrible point négatif. En posant une question.
Pourquoi.La.Couverture.Est.Aussi.Moche. oO
Ils ont assassinés le livre en mettant une couverture aussi moche, alors que le livre est pas mal du tout et la couverture originale plutôt sympa.

Journal d'un loser, c'est encore une histoire de plus avec une fille qui a choppé la leucémie. Mais c'est aussi une grande première. Car c'est un livre avec une fille qui a la leucémie qui m'a fait rigoler comme une patate (expression de ma meilleure amie. Qu'elle utilise... Tout le temps ?) presque jusqu'aux larmes. J'avais sûrement l'air de la pire débile du monde. Mais j'ai bien ri. Et n'ai même pas culpabilisé d'avoir un rire aussi bizarre comparé à celui de Rachel. C'est vraiment très loin de ce qu'on nous propose d'habitude, le héros est juste parfait. Enfin, non, il est loin d'être parfait, mais c'est ça qui fait qu'il l'est. En fait, pour moi c'est le héros parfait d'un livre qu'on adore suivre parce qu'on l'adore, mais c'est un personnage bourré de défauts. Et excessivement drôle. Attention, parce que ça vire dangereusement au vulgaire à certains moments. Greg et Earl peuvent en effet passer pour deux pervers de haut niveau. J'imagine qu'ils le sont un peu.

Passons aux personnages, maintenant.
Parlons seulement des trois persos importants : Greg, Earl, et Rachel.

Greg m'a fait rire mais j'avais presque les larmes aux yeux tellement je rigolais. La plupart du temps pour des trucs un peu dégueu. Dans le fond, c'est un bon gars bourré d'humour et qui ne s'affirme pas vraiment. Par contre, on peut pas vraiment dire de lui que c'est un gars classe. Un petit extrait pour vous montrer à quel point (oui, c'est un des pires, rassurez-vous...) il peut écrire des choses... Intéressantes.

" Ce n'était pas que j'aie eu un rot en formation dans l'estomac. C'était juste qu'avec les yeux de l'esprit, je me voyais en train de roter au nez de Madison. Je voyais ça de manière très colorée. Il y aurait peut être même un peu de gerbe avec."

Quel poète ce Greg.

Il y a Earl, aussi... C'est dingue comme il peut dire des mots pas très polis à chaque apparition. Un nombre record à chaque fois bien sûr. Quand il avait onze ans, c'était plus "Putain". Oui, onze ans.

Et puis, Rachel. Elle a un rire monstrueux. Je crois que si j'entendais quelqu'un rire comme je me l'imaginais, je partirai en courant. C'est presque un grognement. Mais bon, il faut la comprendre. C'est Greg qui la fait rire. En fait, au collège je crois, ils étaient ensemble totalement par accident. Je crois qu'aucun des deux ne s'aimaient vraiment. Mais bon.

J'ai passé un très bon moment avec ce livre ! Ce n'est pas comme si j'allais vous le conseiller réellement ( c'est quand même un peu spécial...) , parce que les avis positifs sur ce livre faut bien chercher pour les trouver. 16 couvertures hideuses sur 20 !


Toi aussi tu t'es marré comme une baleine devant ce livre ? Je ne sais pas quoi dire à part qu'il te faut attendre un autre livre de l'auteur, parce que je n'ai rien à te proposer !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire