vendredi 26 octobre 2012

Journal d'un vampire - Le réveil de L.J. Smith


Résumé pas forcément Nayiesque :

Dès l’arrivée de Stefan Salvatore à Fell’s Church, Elena, la reine du lycée, se jure de le séduire. D’abord distant, le garçon aux allures d’ange rebelle finit par céder à sa passion dévorante… et à lui révéler son terrible secret. Quelques siècles plus tôt, la femme qu’il aimait l’a transformé en vampire, avant de le trahir avec son frère ennemi, Damon. Des événements tragiques se succèdent bientôt dans la région. Tout accuse Stefan mais Elena est convaincue de son innocence. Et si Damon, vampire cruel et assoiffé de sang, était derrière tout cela ? L’histoire est-elle amenée à se répéter ?

L'avis tout à fait Nayiesque :


Je ne sais pas trop par quoi commencer.
Ce n'est pas un mauvais livre. Loin de là. L.J. Smith a fait de l'excellent travail. Mais il y a tellement de choses qui m'ont énervée qu'il s'en sort juste avec un "Ça peut aller". A tous les fans, je vous demande de me pardonner, mais je suis vraiment partagée avec ce livre.

Il y a de bons côtés, bien sûr. Premièrement, (gniiiii, ne pas dire Damon, ne pas dire Damon...) c'est quand même assez original. Les relations entre les personnages sont très intéressantes et évolue au fur et à mesure. Bon, Toradora est plus complexe que ça, mais c'est déjà pas mal pour un livre de Bit-Lit... Je n'aurai jamais pensé placer le nom d'un anime shojo en parlant de Journal d'un vampire... Deuxièmement, il y a un ou deux rebondissements inattendus, comme l'histoire du corbeau. C'était vraiment pas mal.

Le reste est malheureusement assez négatif. Je suis désolée. D'habitude, je dévore les livres de 400 pages comme celui-ci, celui-ci je l'ai lu à deux à l'heure. Je n'en avais même pas envie. C'est triste à dire, mais je me suis vraiment ennuyée durant pratiquement toute la lecture. A part quelques passages assez sympas. Bizarrement, il y avait Damon à chaque fois.... Je ne suis même pas capable de mettre des mots sur ce qui m'a énervé... Dans ce cas, passons directement aux personnages.

Elena, qui est pourtant le personnage principal qui est sensé être normalement une personne qui inspire la sympathie, m'a énervé au plus haut point. Généralement, les filles qui inspire chez tout le monde un "Oh la la, comme elle est belle, je me sens défaillir, j'aime les huskys, je l'aime." Evidemment, une partie de cette phrase n'a rien à foutre là-dedans, cherchez la, enfin, bref, ces filles me donnent envie de les étrangler.

Stephan aussi m'a énervé, avec son côté "Pauvre de moi, je ne suis qu'un pauvre petit vampire qui doit se nourrir de sang mais qui peut vivre éternellement.". Je vais sûrement m'attirer des ennuis en disant ça, mais je ne mens absolument pas.

En fait, je n'ai aimé que Damon. Même si il m'a quand même énervé à coller Elena comme ça. Laisse-la tranquille... Mais sinon, il est carrément... COOL :)

Une note de 11 anneaux sur 20 au final. Sympa, sans plus, la suite, ce sera sans moi...

Tu cherches un livre du même genre ? Parfait ! De L.J. Smith, le premier tome de Night World sera tout à fait ton genre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire