vendredi 26 octobre 2012

Le cas Jack Spark Été mutant - Victor Dixen


Résumé pas forcément Nayiesque : 
Redrock, Colorado :
un camp de vacances
aux allures de prison.

Des adolescents anéantis
par des éducateurs sans pitié.

Jack Spark est le seul à résister.
Mais son corps subit d'étranges mutations
et il découvre en lui de terribles pouvoirs.

Fuir ou combattre,
Jack a-t-il vraiment le choix ?...


L'avis tout à fait Nayiesque :

Jack Spark n'était pas en tête de liste de mes lectures. J'hésitais vraiment à le commencer. Mais finalement je m'y suis mise.

L'histoire est étrangement prenante, et cela de la première à la dernière page. Quand tu es dedans, il y a ce petit grain de sel, (ou plutôt, non, pas de sel... Vous comprendrez si vous le lisez.) celui de Victor Dixen, qui fait que tu ne décroches pas une seconde. J'aime beaucoup ce style d'écriture, qui nous rapproche de Jack : il parle exactement comme nous, ressent les mêmes choses que nous dans les mêmes situations. Bien sûr, Jack n'est pas totalement comme nous. Sinon, comment expliquer les mutations dont l'on parle dans la présentation ? Par ailleurs, l'auteur a trouvé une manière complètement folle - dans le sens totalement inédite - d'expliquer ces mutations. Jack Spark, c'est pas du déjà-vu. C'est du jamais-vu.

Vous allez peut-être penser que les avis que je donne sur les livres sont toujours positifs ; mais je vous assure que vous pourriez me tuer si vous voyiez une critique sur un livre que j'aime pas alors que vous aimez le livre. Vous pouvez me demander d'en faire un si vous voulez. Je me défoulerai avec grand plaisir. Plus efficace qu'un punching-ball, le clavier ?

Je crois que je m'égare.

Dans la version du livre que je possède, ils marquent également les bruits que Jack entend dans une police qui change de taille selon l'intensité du son. J'ai trouvé cette idée plutôt originale, et au final on finit par s'y prendre, plutôt rapidement.

Niveau intrigue, donc, rien à redire, tout s'emboîte parfaitement, dans la logique implacable de l'auteur, jouant entre mystères, histoire d'amour pas vraiment cucul la praline ( et ça, ça fait un bien fou !), et révélations, tout est mené avec perfection.

Mais qu'en est-il des personnages ? Car un livre avec des personnages absolument pourris peuvent faire complètement oublier un magnifique scénario ?

Je vais peut-être vous énerver, mais niveau Personnages, c'est un sans-faute.

Du côté des personnages antipathiques, on se doute tout de suite qu'ils ne sont pas nets. Leurs dialogues sont clairs, nets : on sent ue ce sont de bons personnages antipathiques.

Passons dans les personnages principaux.

Bon, bien sûr, il y a Jack, tout de même. On ne peut passer à côté de lui... Comme c'est lui-même qui nous raconte l'histoire. Je l'apprécie, sans plus. Néanmoins, même si parfois il est très agressif et se laisse dominer par ses humeurs, il est facile de le comprendre. Les épreuves qu'il traverse sont très difficiles. J'ai ressenti de la compassion pour lui.

Passons à Ti-Jean. Je ne l'ai jamais vraiment aimé dés le départ. Il semblait comme un rival pour Jack. Et, au fil de l'histoire, j'ai appris à l'apprécier. Je suis heureux qu'il soit tout de même heureux.

Et Sinead... Je ne comprends pas trop c'est quoi le délire avec elle, pourquoi tout le monde l'aime, tout le monde veut se confier uniquement à elle en premier. Ce n'est pas l'idée de la gentille grande soeur idéale qui t'écoute sans broncher que je me fais. Mais ça, ce n'est encore que mon opinion. En fin de compte, elle reste plutôt sympa, je ne dis pas le contraire.

Et terminons, par "Bonjour, je suis le coup de coeur de Naya Eraclya et j'en suis très heureux". Même s'il ne dira jamais ça.

Josh.
Josh.
Josh.
(Vous savez, il s'appelle Josh.)
Il est terriblement touchant. Je me sens très proche de lui. Il est le meilleur ami qu'une personne comme moi voudrait avoir. Sûrement pas lui. Parce que, l'air de rien, dans la vraie vie, je suis super-timide. Pour engager la conversation avec moi, faut déjà être plutôt extraverti et à l'aise - pas parce que j'aime particulièrement les gens comme ça, c'est juste qu'il faut aller vers moi, quoi. Ce qu'il ne ferait certainement pas.
Je me suis sentie proche de lui. Pas parce que nos différences sont les mêmes. Mais parce que nous sommes différents, d'une manière assez triste. Je cache souvent ma différence, derrière mon humour - pas toujours super compréhensible, hélas... Mais bon. Et je le répété, mes différences ne sont pas du tout les mêmes que les siennes.
Nos caractères sont un peu les mêmes, aussi. (Pour info, vous pouvez voir une illustration de lui sur la couverture du tome deux. C'est le type aux cheveux noirs.)

Je l'avoue, à un moment j'ai pleuré. Au chapitre 27, si vous voulez tout savoir. Et pour encore plus de précision, c'était un moment avec Josh. Ce n'était pas seulement des petits sanglots. Mes larmes coulaient silencieusement. Comme pour le laisser continuer à parler. De son passé. De son entrée à Redrock. Des épreuves qu'il a du passer... Oui, ce passage m'a vraiment fait pleurer.

Ce livre est un sans-faute pour moi, d'une originalité décapante. Il me tarde d'acheter le deuxième tome, et de retrouver Jack, Josh, Sinead, Ti-Jean, et bien d'autres.

J'accorde à ce livre... Attention... Oui c'est bien un 20 cheveux bleus sur 20 que je donne !

Je vous encourage tous à aller le lire ! J'espère que vous l'aimerez autant que je l'ai apprécié ! <3


Tu as aimé ce livre ? Génial. Et tu en cherches un autre que tu aimeras tout autant ? Sublime ! Alors je te conseille la suite des aventures de Jack Spark. Quoi ? Tu les as déjà lu ? Chanceux. Dans ce cas, il ne te reste plus qu'à lire... Non je ne sais pas. Rien n'égale Jack Spark ! Après, si vous avez des idées...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire