jeudi 8 novembre 2012

La fille qui ne croyait pas aux miracles, de Wendy Wunder


Scènes pouvant choquer. Aucune description explicite, mais tout de même.

Résumé pas forcément Nayiesque :

Cam ne croit pas aux miracles. Ni au paradis, ni en Dieu. Mais pas à la magie non plus. 
Elle sait qu'elle est malade. Condamnée. Fin du débat.

Elle établit alors la liste des choses qu'elle veut faire avant de mourir:

-Perdre ma virginité pendant une fête de lycéens bien arrosée.
-Me faire briser le coeur par un sal type.
-Me morfondre misérablement, pleurer, bouder et dormir durant un samedi entier.
-Faire tomber une vache qui dort debout.
-Détruire les rêves de ma petite soeur.
-Commettre des vols à l'étalage minables.

Il paraît que le simple fait d'avoir écrit ces voeux les déclanchera.
Seulment Cam n'est pas du genre à attendre que le destin se décide.
Elle préfère le bousculer et se débrouiller toute seule pour les réaliser.
En aura-t-elle le temps ?


L'avis tout à fait Nayiesque :

Ca faisait longtemps que je n'avais pas été aussi partagée à propos d'un livre.

Il est très bien écrit, donne un regard assez différent de ce dont on a l'habitude, une histoire assez peu ordinaire. Un peu d'émotion, un peu d'humour, des personnages que l'on pourrait considérer comme... Je ne dirais pas attachants, mais on n'en croise pas souvent des pareils. Mais alors, on pourrait croire que je suis partagée entre le fait de dire que j'ai beaucoup aimé ou que j'ai adoré. Mais pas du tout.

Ce livre est tout simplement un de ces livres auxquels on accroche pas, on se sent juste un spectateur. Je ne sais pas vous, mais quand je suis énervée dans une scène par exemple, je gueule sur mon livre, je me sens mal à l'aise. Quand il se passe quelque chose de triste ou d'émouvant, j'ai un petit pincement au coeur, il m'arrive même de pleurer. Là, rien. Tu te sens comme s'il y avait un mur entre toi et l'histoire, que tu te contentais de lire sans aucune émotion. Et ça ne m'a pas, mais pas du tout plu. Limite, j'étais mal à l'aise. Et ce n'est pas franchement ce qu'on aime sentir lorsqu'on lit. C'est un bon problème, tout ça. Bref, reprenons au début de l'histoire, et retenez simplement cette petite parenthèse qui a fait que je n'ai pas franchement aimé.

L'histoire est assez bateau en fait lorsqu'on lit ce résumé : une fille malade - évidemment n'ayant pas qu'un petit rhume- voulant accomplir un certain nombre de choses avant de mourir, on croirait lire un "Je veux vivre" bis. Et je ne l'avais pas aimé. Ce qui m'a poussé à l'acheter, dans ce cas ? Les voeux en eux mêmes, beaucoup plus réalistes. Le personnage principal m'a alors parue une fille bien, et c'est la seule raison pour laquelle je l'ai acheté, sur un coup de tête.

L'avancement dans l'histoire a été pénible. Une semaine ou presque juste pour lire quatre cents pages, je suis d'accord pour dire que ce n'est vraiment pas beaucoup. C'est pourtant pas un manque de volonté, plutôt un manque d'envie. Et pour que je n'aie pas envie de lire, il faut vraiment que le livre m'énerve ou ne soit pas assez bon à mon goût.

C'est assez dur d'expliquer ce que j'ai ressenti tout au long du livre. Et en le refermant il n'y a qu'une phrase qui m'est restée en tête : "Tout ça pour ça". Evidemment, ce n'est pas du tout positif ! Non, je ne sais pas, ce livre est vraiment trop bizarre pour moi. Je n'irai pas jusqu'à dire nul, bien sûr, je ne suis pas cruelle à ce point-là, mais ça ne m'a pas du tout plu.

Bon, je me suis déjà un peu trop attardée là-dessus, alors passons aux personnages.

L'héroïne est Cam. De mémoire, j'ai rarement autant trouvé un personnage insupportable. Déjà que je trouvais Patch dans hush,hush affreusement énervant, là on a même dépassé Tessa. D'accord, il y a des gens spéciaux, des gens qui ne croient pas en tout. Mais ça la tuerait d'être un peu optimiste des fois ?!!? En plus, elle passe son temps à énerver les gens de son entourage - et moi avec - en leur rappelant qu'elle va mourir. Super ambiance. Elle arrive pas à se taire deux secondes où c'est juste moi ? Et encore, si elle disait des choses intéressantes, ça m'irait mais là... Pffff. Elle m'a gonflée au possible.

Il me semble logique de parler d'Asher aussi. Lui aussi, il m'a énervée. Le sportif de base, beau, pas trop débile, et qui s'intéresse forcément à l'héroïne. Evidemment qu'ils vont finir ensemble, dés qu'on le voit arriver de sa démarche nonchalante ( là je dis n'importe quoi, comme si je me rappelais de sa démarche...) on sent qu'il va se passer quelque chose avec lui et pas avec le geek boutonneux du village - comme s'il y en avait un...

Et enfin, pour finir sur une note positive je vais parler de Perry, la petite soeur de Cam qui, merci Leprechaun enchanté, n'a pas du tout le même caractère que sa soeur. Elle est même toute mimi. Je l'ai bien aimé, elle, et c'était bien la seule.

Un dernier point que j'aimerais préciser : pour moi il y a deux choses ultra importantes dans un livre. La première phrase et la fin en général. Je passerai sur la fin que le monde entier avait prévu en l'an deux, pour parler de la première phrase. C'est la pire que j'ai jamais vu. Elle ne te donne pas du tout envie de lire la suite. Mais tant pis.

Je donne la note de 11/20. Le petit 1 bonus était pour Perry .

Tu cherches un livre que tu trouveras aussi émouvant que celui-ci ? Sans commentaire... Mais je te conseille "Je veux vivre" de Jenny Downham.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire