mercredi 26 décembre 2012

L'épreuve Tome 1 le Labyrinthe de James Dashner


Résumé pas forcément Nayiesque :
Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié. 
Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets 
enfouis au plus profond de sa mémoire...


L'avis tout à fait Nayiesque :
Parler de ce livre est encore pire que ce que je pensais. J'aime beaucoup les livres qui vont vite. D'ailleurs, je me disais "cool, pas de prologue qui sert à rien au début, on est direct dans le vif du sujet". C'est ce que je pensais. Au début, comme la plupart des lecteurs je pense, j'étais complètement paumée. Le langage du Bloc est utilisé sans la moindre explication dés le début. Et justement, on nous explique ce qui se passe dans le Bloc au fur et à mesure. Thomas se pose beaucoup de questions, on lui répond. Finalement, sur les 400 pages de ce livre, il n'y en a que 150 où il se passe vraiment quelque chose. 

Je ne dirai pas que je n'ai pas aimé, mais j'ai eu beaucoup de mal à entrer dedans. Le livre est original et le principe excellent, mais je ne suis toujours pas une fan de la troisième personne et j'ai encore eu du mal. Par contre, sur les 100 dernières pages ça ne m'a pas du tout dérangé. Même si j'ai vraiment trouvé ça ennuyant sur les pages d'avant. J'ai pris plus de trois semaines pour ça, montrant que je n'étais pas vraiment dans le livre. 

Bref, à ce que vous avez pu lire au dessus vous avez pu vous forger une idée sur mon avis. Pas extraordinaire, vite lu, vite oublié. Moi aussi je pensais ça. Les 25 dernières pages. Une pure bombe. J'étais totalement absorbée. J'ai presque pleuré, j'ai été surprise, j'ai fait des tronches très bizarres devant mon livre. 

Et l'épilogue. Génial. Je me suis prise une grande claque en le lisant. Pour résumer, c'est un livre qui ne m'a pas semblé extraordinaire. Mais la fin était tellement bien, tellement... Forte, je n'irai pas jusque là mais quand même imprévisible. Et finalement, je me dis "et pourquoi pas la suite ?". 

J'ai oublié de le préciser, mais l'histoire est bien construite aussi.

Faisons un petit tour vers les personnages maintenant.

Déjà, il y en avait vraiment trop à mon goût. Je ne suis pas contre un grand nombre de personnages (y a qu'à voir Soul Eater, ils sont au moins... beaucoup.), mais je suis contre un grand nombre de personnages s'il y en a qui sont complètement inutiles. Il y en a dont on aurait pu se passer, le livre n'en aurait été que meilleurs. Je vais me concentrer sur les deux personnages principaux disons, et mon petit coup de coeur que j'ai dans à peu près tous les livres que je lis.

Thomas est le personnage principal... Enfin, pour un personnage principal, il est transparent. Pas plus marquant que ça en fait. C'est quand même lui qu'on suit tout le long du livre en principal, on devrait s'en souvenir plus que ça. Il n'est même pas énervant ! Ce personnage, on ne le déteste pas, on ne l'aime pas, bref, il est totalement insipide. 

Teresa est déjà mieux, mais ce n'est pas encore ça. C'est vrai qu'à son arrivée, je l'ai sentie comme un élément déclencheur de la vraie histoire. Et que c'est elle qui est un peu la "clé" de l'histoire et qui fait tout avancer. Finalement elle est pas si mal que ça, mais il y a mieux.

J'ai adoré Chuck. Il est vraiment un personnage génial, sensible, touchant même. Attachant, surtout. Je n'ai pas grand chose d'autre à dire à propos de lui on ne le voit pas beaucoup. Mais il m'a déjà plus marqué que tous les autres. 

Je n'irai pas jusqu'à dire "Lisez-le !" mais pas non plus à dire "Ne le lisez-pas !!!". Je vous conseille de vous forger votre propre avis. Parce qu'avec du recul, je me rends compte qu'il est vraiment à lire, tant pis si on aime ou pas. C'est peut-être bien un bon livre.

Un petit extrait :

« - Tu sais Thomas, je me sens bizarre en ce moment. Ça fait drôle d'éprouver le mal du pays alors qu'on ne se rappelle même pas d'où on vient. Mais je ne supporte plus d'être ici. Je voudrais rentrer chez moi. Où que ce soit, qu'elle que soit ma famille. Je voudrais me souvenir. »

Je donne une note de 17/20 malgré tout ce que j'ai dit de mauvais au dessus. J’achèterai le deux pour voir si cette série est aussi prometteuse que le promet la fin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire