mercredi 9 janvier 2013

Film : Les mondes de Ralph

Résumé pas forcément Nayiesque :

Ralph est le méchant du jeu vidéo d'arcade Répare-le, Félix !, et depuis 30 ans, à chaque partie, il détruit le même immeuble et menace ses habitants avant que Félix n'apparaisse et répare le bâtiment avec son marteau magique. Mais avec toutes ces années et le manque de considération des autres personnages du jeu, Ralph en a assez ! Après avoir participé à une réunion des "Méchants anonymes",le gentil méchant décide de se mettre en quête d'une médaille de héros pour passer du bon côté de la barrière.
Pour cela, il part dans un autre jeu d'arcade, caché sous l'uniforme de combat d'un soldat. Il parvient à obtenir la médaille convoitée, mais se retrouve dans un jet qu'il ne parvient pas à contrôler, ce qui l'emmène dans un troisième jeu, un jeu de course appelé Sugar Rush. Son jet s'y crashe, la créature monstrueuse qui l'avait attaqué disparait dans une mare sirupeuse, et Ralph fait la connaissance d'une petite fille, surnommée "l'anomalie", Vanellope von Schweetz. Il va progressivement s'apercevoir que cette fillette rejetée par les autres personnages de son jeu et lui ont des choses en commun.

L'avis tout à fait Nayiesque :

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde devant ce chouette film. Peut-être ne l'aurais-je pas vu de la même façon si je n'avais pas été le voir au cinéma, mais il est incroyable.

Des références de partout (jeux vidéos, musique, et quelques films), de l'humour, de l'émotion, un univers particulier et réussi, additionnés avec une animation géniale, une fin pas forcément prévisible et de bons doubleurs, ça donne Les Mondes de Ralph, un excellent film avec des musiques signées Henry Jackman (qui avait déjà fait, entre autres, les musiques de Da Vinci Code, Les Simpson - le film, ou encore Kick-Ass). Voici mon avis sur ce film dont les critiques sont excellentes, et je le comprends !

Prenons les points dont j'ai parlé au-dessus un à un. Premièrement, les références qui pullulent. C'est très drôle de voir qu'on en reconnait certaines. Personnellement, j'ai vu comme beaucoup celles à Street Fighter, Pac Man, Donkey Kong ou Mario... Mais vous pouvez aussi apercevoir (je ne cite que celles que j'ai vu) les deux barres de Pong dans la gare centrale, le jeu Hero's Duty qui est certainement inspiré de Call of duty, la borne d'arcade Tortues Ninja, un DJ de soirée qui n'est autre que Skrillex, des gardes de chateaux Oreo qui ne disent que leurs noms, ou une respiration rappelant étrangement celle de Darth Vader. Mais ce qui est très fort avec ce film, c'est que même si l'on veut le voir, et qu'on ne trouve pas les références, ça ne gâche en rien le plaisir de voir le film. Car c'est beaucoup plus qu'un film de jeux vidéos.

Mais il y a aussi un bon humour bien débile qui m'a fait rire... Beaucoup. Qui me rappelait énormément celui de "Moi,moche et méchant". Le même genre, qui fait beaucoup rire. C'est juste excellent.

N'oublions pas la dose d'émotion. Entre Vanellope et Ralph, on remarque une dispute très proche de celle dans Monstres & Cie (et oui, j'ai les références les plus pourries de la Terre, na), qui avait fait pleurer des gens que je connais (non, pas moi...), cette fois-ci c'est moi qui y suis passé, j'avais les larmes aux yeux. Je l'ai déjà dit, je ne pleure pas souvent devant les films, ça démontre que c'est vraiment un film sympa.

L'univers est très différent de ce qu'on nous offre d'habitude dans les Disney. Nous avons un univers définitivement coloré, ça on ne peut rien y faire. Cet univers ne serait peut-être pas aussi bon si ce n'était pas aussi beau. Franchement, ça vaut le coup d'oeil, l'animation est excellente et les décors superbes.

La fin est franchement géniale. Bon, évidemment, c'est un dessin animé pour tous publics, on sait d'avance que ça va bien se terminer. Mais franchement, toute cette histoire avec Sa Sucrerie n'était franchement pas prévisible. Alors, je suis super contente de cette jolie fin.

Faisons un rapide passage sur les personnages.

Ralph a beau être un méchant, il est génial. Un peu débile et un peu... comment dire... Bourrin, voilà, mais ce qui en fait un bon personnage. On a jamais vu un bon personnage avec que des qualités. Le personnage parfait a des défauts - même si Ralph ne l'est pas. 

Félix a beau être un gentil (oui, je sais que j'ai commencé les deux phrases pareils ><"), il peut être obstiné et s'énerver aussi. Et même qu'il peut m'énerver parfois. Même si Calhoun et lui sont mignons ensemble (bizarres, mais mignon.).

Mon personnage préféré est Vanellope. Au début, quand elle arrive je me suis dit "mais c'est quoi cette petite fille insupportable..." Et finalement, ce n'est pas bien compliqué de s'attacher à elle. Au fur et à mesure, elle devient attachante, touchante, toujours marrante. Comment ne pas aimer un personnage comme celui-là ? De physique, elle me rappelle Agnès, de moi moche et méchant.

Pour conclure, c'est vraiment un bon film ! Courez encore au cinéma, tant que vous pouvez !

18/20 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire