vendredi 8 février 2013

Film : Scott Pilgrim VS The world


Résumé pas forcément Nayiesque :

Scott Pilgrim n’a jamais eu de problème à trouver une petite amie, mais s’en débarrasser s’avère plus compliqué. Entre celle qui lui a brisé le cœur – et qui est de retour en ville – et l’adolescente qui lui sert de distraction au moment où Ramona entre dans sa vie - en rollers - l’amour n’a jamais été chose facile. Il va cependant vite réaliser que le nouvel objet de son affection traîne les plus singulières casseroles jamais rencontrées : une infâme ligue d’ex qui contrôlent sa vie amoureuse et sont prêts à tout pour éliminer son nouveau prétendant. À mesure que Scott se rapproche de Ramona, il est confronté à une palette grandissante d’individus patibulaires qui peuplent le passé de sa dulcinée : du mesquin skateur à la rock star végétarienne en passant par une affreuse paire de jumeaux. Et s’il espère séduire l’amour de sa vie, il doit triompher de chacun d’eux avant que la partie soit bel et bien « over ».

L'avis tout à fait Nayiesque :

Comment pourrais-je rester neutre et calme en parlant de ce film ? Il fait partie de mes préférés, principalement grâce à son univers bien particulier, et au fait que j'ai pleuré (de rire pour la plupart du temps) devant. Ce film est hilarant.

Mais pas que, bien sûr, sinon je me serai collée devant une sitcom et j'aurais ressenti la même chose pendant quasiment 2 h, rien de plus. Mais non, ce film en plus d'être plein d'humour, a quelques moments qui restent gravés dans les mémoires ( le "Je suis lesbienne de toi" est juste mythique... Même si ça passe qu'en VO, la VF est un véritable massacre pour moi ), des personnages attachants, bref, il a tout du film qui aurait pu devenir culte s'il avait été plus médiatisé. Moi-même je n'étais vraiment pas attirée par ce film lors de sa sortie, mais je le gardais dans un coin pour si un soir je n'avais rien à regarder et pas envie de réfléchir. Pour moi, c'était juste une comédie de base sans histoire, sans aucune complexité, bref, sans aucun intérêt.

Qu'est-ce-que je suis conne parfois.

Pourquoi ai-je attendu 2012 pour regarder ce film ? (oui, c'est bien l'année dernière que je l'ai vu, je n'ai pas du tout oublié en quelle année nous sommes ><) C'est la question que je me suis posée pendant très longtemps, presque toute la nuit après avoir regardé le film. Certes le film est déconseillé au moins de 10 ans et je suis une petite sensible  ( d'ailleurs je ne comprends pas trop le conseil en question...), mais ce n'est pas ça le problème. Je n'étais pas attirée par Scott Pilgrim parce que j'avais vu Michael Cera dans un autre film et pour moi "cété tro un looser dégueu mdrrrrr". Je rigole, je n'écrivais pas comme ça. Par contre, j'étais débile à ce point-là. Maintenant... Hum, j'utilise des smileys à la con. C'est pas beaucoup mieux. J'ai toujours été stupide.

Ex par ex, Scott dans ce film se rapproche en même temps de Ramona, la fille de ses rêves. Ce film véhicule aussi un message que l'on a tendance à zapper avec l'humour ravageur qui nous fera rire tout le temps et l'envie de connaître la suite, celui qui est de "continuer à avancer malgré les obstacles, vaincre ses démons du passé afin de continuer sereinement". J'avoue que le message n'est pas évident dans le film, et de toute façon ce n'est pas pour ça qu'on le regarde et qu'il a été fait.

Tous les exs sont différents, et pour la plupart on se demande "qu'est-ce-qu'ils ont foutu avec Ramona ?". Ne faites pas les innocents. Bizarrement, on choisit son ex préféré alors qu'en même temps on est avec Scott. Personnellement, j'ai adoré Todd (pas lui même, mais plutôt ses super pouvoirs de végétaliens qui me faisaient mourir de rire) et les frères Katayanagi (juste pour entendre le groupe de Scott, parce que p*tain, qu'est-ce-qu'ils sont bons... Mais on y reviendra plus tard.)

Comme pour tous les films, j'en attendais beaucoup de la fin, même si j'étais beaucoup moins critique (comprenez par là chiante et chieuse ), et je dois avouer que j'ai été plutôt surprise par l'embardée finale. Heureusement, ce n'est pas la toute fin, et là Scott doit vaincre le dernier des exs. Et juste.. WHAAAAAOUH. Les souvenirs que j'en ai sont accompagnés d'une p'tain de musique héroïque tellement j'ai adoré. Car oui, mes souvenirs sont accompagnés de musique, comme tout le monde... Non ? Par exemple, quand je me rappelle de Hush, hush il y a la musique du Nyan Cat. Normal. 

La particularité de ce film avec moi, c'est que j'aime la totalité des personnages mais en citer un en particulier serait impossible pour moi. Même si j'ai eu un petit coup de coeur pour Kim, qui m'a fait beaucoup rire, mais qui en même temps a une histoire que l'on pourrait imaginer. 

Petite mention rapide à la musique qui est juste EXCELLENTE : en même temps, Scott fait partie d'un groupe qui se révèle faire vraiment partie de l'histoire, il y avait donc intérêt à ce qu'elle soit bonne. Mais je ne vous cacherait pas qu'elle a largement dépassé mes attentes, notamment avec We are Sex Bob-omb, qui fout une pêche pas possible et qui donne la teneur du film dés le départ, et Black Sheep que j'ai adoré aussi, pour ne citer que les plus connues.

En somme, un film qui a rejoint mes films préférés en quelques minutes à peine après visionnage, un très bon film agréable à regarder, pour ces personnages, son humour qui fait mouche et son message qui finalement plaira à tout le monde. Je lui donnerai la note de 20/20 sans aucune hésitation !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire