vendredi 5 avril 2013

Série : Doctor Who (saison 1)

Résumé pas forcément Nayiesque :

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps(Time Lord) originaire de la planète Gallifrey. Dans la première série, éxilé par son peuple, il voyage à bord d’un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) ISpace), une machine pouvant voyager dans l’espace et dans le temps. Particulièrement attaché à la Terre, il est régulièrement accompagné dans ses voyages par des compagnons, pour la plupart humains.Le TARDIS a l’apparence d’une cabine de police (construction typiquement britannique ressemblant à une cabine téléphonique), le système de camouflage étant resté bloqué. Comme tous les Seigneur du Tempsle Docteur a le pouvoir de se régénérer  ce qui explique sa capacité à changer de corps lorsqu’il est proche de la mort. Dans la seconde série, le Docteur est le dernier survivant de sa race, anéantie par la grande guerre du temps contre les Daleks, les pires ennemis du Docteur.

L'avis tout à fait Nayiesque :

Doctor Who, la série de SF la plus longue de l'histoire, je l'avoue que je ne l'avais pas regardé. En effet, je suis plutôt dans mon trip "petits trucs que personne ne connaît". Pas parce que je suis comme cette odieuse personne :
- Nan, mais je veux dire c'est trop commerciaaaaal quoi. Ouais. Tu m'entends ? Allô ? Nan, mais, allô ?  Coin ?

Juste parce que les trucs longs... C'est long. (vous avez effectivement le droit d'applaudir/de me jeter un couvercle de poubelle à la gueule) J'ai l'habitude de me tourner vers les animes contiennent dans les 20 épisodes ou moins en tout et pour tout. Pas grand-chose, ce qui me convient parfaitement étant donné ma facilité à décrocher. En plus, je dois avouer que niveau séries, il n'y en a aucune que je suis particulièrement. J'ai regardé vite fait le début de The Big Bang Theory (bien sympa, d'ailleurs), je tombe parfois sur des épisodes de Malcolm, j'ai suivi Dr House par dessus mon bouquin, rien de bien transcendant. La seule série que je suis vraiment est How I Met Your Mother, et comme la prochaine saison sera la dernière...

Pourtant, Doctor Who n'est quand même pas la première série venue, qui dit "coucou les nems", et qui se casse pour le reste de l'éternité. Non, non, non. Car la série a 50 ans. Hé oui, rien que ça. Quand je vous parle de la saison 1, je parle de celle de 2005. Je voulais vraiment juste la saison 1, donc je l'ai donné comme idée de cadeau pour mon anniversaire (je sais pas vous, mais les fêtes tombent toujours au moment où j'oublie tout ce dont j'ai envie). Mais non. Une saison, c'est trop peu. Comme pour les Maeve Regan et autres Twilight (je ne m’étendrai pas une fois de plus sur ma haine envers ces deux saga), c'est tout ce qui est sorti d'un coup, et puis c'est tout ! Donc, j'ai eu droit à cinq saisons d'un coup. Hé ben, heureusement que cette série est géniale...

Premier épisode, découverte de Rose dont la chambre est entièrement rose. Paye ton jeu de mot, monsieur le décorateur. En vérité, pour ce premier épisode, on prend vraiment les spectateurs pour des... Oui, pour des cons, c'est bien ça, n'ayez pas peur de le dire le plus fort que vous pouvez. Est-ce-que quelqu'un a pensé un seul instant que l'on pouvait croire que des mannequins bougent alors que l'on voit clairement les mouvements humains, qu'il se dénonce ? Et puis, nous avons droit à un magnifiqueuh fond vert qui peut donner envie de se suicider tellement il est... Réussi... *ironie* Malgré tout, c'est assez prenant. Le personnage du Docteur est fascinant. Même si, à la fin de l'épisode, je n'avais qu'une envie : assassiner le responsable des effets spéciaux. J'étais donc totalement mitigée, pourquoi faire tout un plat d'une série comme celle-là ? Heureusement, j'ai continué. Ce n'était pas dans l'espoir de voir une quelconque amélioration, je me disais juste qu'un pavé où je me défoule ne ferait de mal à personne (sauf à vos yeux. Désolée.)... Je n'avais pas du tout prévu que j'accrocherai autant à la suite.

Lors du deuxième épisode, déjà le fond vert est beaucoup moins présent, ce qui fait du bien à nos petits cerveaux endommagés, et en plus l'histoire se révèle très intéressante. Nous assistons donc à la destruction de la Terre. Oui. C'est plutôt direct comme entrée en matière, je suis d'accord (avec qui ? Euh, votre lama domestique ?). On nous présente alors la dernière humaine, "Cassandra", une sorte de bout de peau toute élastique. Elle a juste un peu abusé du lifting. Un humain qui n'a plus rien d'humain, comme le dira si bien Rose. Une véritable enquête s'en suivra, très bien menée, ne laissant aucun temps d'ennui. J'avoue que je me suis dit "... ah ben merde, je pourrai pas faire ma rageuse" à plusieurs reprises. Tant mieux. Le début semble juste être l'annoncement d'une série drôle avec des aliens. Et moi, j'aime les aliens, du coup j'ai été emballée, et je me suis dit que ça pouvait passer simplement. Un petit passe-temps comme ça. Encore une fois, j'avais complètement tord car je suis complètement stupide et pas foutue de réfléchir à l'avenir. Imbécile que je suis >.<
A noter que j'ai bien ri quand elle apporte son "Ipod" et qu'elle met un ballet classique... A savoir Toxic de Britney Spears. 

Troisième épisode qui passera finalement assez inaperçu (dommage, il était pourtant vraiment bon), le Docteur nous ramène alors dans le passé, à l'époque de Charles Dickens (bah... Il était dans l'épisode, je ne disais peut-être pas ça par pur hasard. Car non, je n'ai absolument aucune culture.). C'est là que les moments "émotions" arrivent finalement. J'avoue que j'ai été plutôt affectée, mais c'était directement pour oublier cette partie de la série. Oui, c'est bien le défaut de cet épisode, il n'est vraiment pas assez marquant. Et c'est pour ça que je n'ai pas grand-chose à en dire, en fait. Ce n'était que le début de la saison. C'est ensuite que j'ai vraiment viré en mode coup de coeur.

En même temps, remarquez que dans toutes les séries où il y a des aliens péteurs, je finis par avoir un énorme coup de coeur. Car oui, c'est bien le sujet du quatrième et cinquième épisode (l'histoire prend place sur deux épisodes, pour la première fois de la saison), même si je simplifie un peu beaucoup. C'est donc l'histoire des Slitheen, aliens totalement ignobles qui pourraient un minimum intimider s'ils ne pétaient pas toutes les trois secondes, qui se glissent dans la peau d'humains en vue de... Héhé, je vais pas spoiler quand même ^.^ (comment ça, je le fais tout le temps ? Pfff, n'importe quoi ? >.<) Episodes assez agréables à regarder, qui ne changeront cependant pas l'histoire des séries. Il y a une chose qui nous maintiens néanmoins à regarder, le personnage fascinant du Docteur. Et on en sait définitivement plus dés l'épisode suivant, "Dalek".

Episode vraiment très intéressant abordant les thèmes du changement, de la rancune, de la vengeance, (ces deux derniers sont dans la même catégorie de thème, malgré tout une légère différence persiste) entre autres. 


Ne serait-ce pas les... ONE DALEKTION ???
( EDIT : après avoir tapé One Dalektion sur google, je me rends compte que cette blague a déjà été faite 450 fois. Lama de carpe. Je me censure avec des noms d'animaux.)

Qu'ils sont beaux. *tousse* Hum, breeeeeef, les Daleks sont les ennemis jurés du Docteur. Je ne vous montre que leur carapace parce qu'ils sont franchement ignobles à l'intérieur. Ils ont donc exterminé toute la race du Docteur (excepté lui, évidemment), et lui a exterminé tous les Daleks en retour, pour le bien de l'humanité. Mais il en reste un, qu'un collectionneur a capturé, M. Van Statten si mes souvenirs sont bons. L'ADN de Rose s'ajoute à lui, cela ne semble peut-être pas important, mais ça l'est, car le Dalek subira une transformation assez étonnante, ils ressentira des choses humainement, ce qui le déstabilise, car il n'a rien d'autre à faire qu'exterminer selon les ordres de son supérieur, Dieu auto-proclamé (en fait, c'est juste un Dalek ignoble. Il faut avouer qu'ils ne sont pas forcément très beaux.). Son instinct de Dalek reprendra le dessus à la fin de l'épisode, mais les sentiments y sont vraiment présents, c'est là que j'ai commencé à accrocher. 

Episode 7, captivant comme jamais. On découvre le Satellite 5, qui sera très important pour la suite de l'histoire. Le personnage d'Adam les accompagnera temporairement (puis se fera virer pour sa conduite de parfait connard), ainsi que Cathica et Suki. Je vous dirai juste que c'est un des épisodes les plus importants, pas pour l'histoire mais bien pour le lieu. Et n'oublions pas que l'alien présent dans l'épisode a quand même une tête sacrément marrante, huhu. 

L'épisode 8 est certainement celui qui pourrait le plus émouvoir. Rose n'ayant jamais connu son père, elle demande à aller le voir le jour de sa mort, afin qu'il ne meurt pas seul. Mais évidemment, elle décide de le sauver, au grand désespoir du Docteur, créant un total paradoxe, puisqu'elle se croisera lorsqu'elle était enfant ! Il est excellent, apporte l'émotion juste, ni trop ni trop peu, un épisode franchement parfait. 

Ensuite, cela relèvera du spoil immense (ce que j'ai l'habitude de faire. A la fin de Zelda, Link sauve la princesse. Hahahahaaaaaa, vous voilà spoiler.) d'en parler. Le double épisode suivant s'avère être mon préféré, qui fait franchement flipper au départ, mais qui finalement est très émouvant. La suite est vraiment incroyable, je vous laisse la découvrir par vous-même, parce que si je vous racontais tout, ce ne serait vraiment pas drôle.

Avant de clore cet article en beauté (ou pas *baffe virtuelle*), j'aimerais que l'on revienne un petit instant sur la relation ambiguë entre le Docteur et Rose. J'espère qu'elle continuera sur cette voie même sous les traits de David Tennant... Ça m'énerve, je ne sais plus du tout qui il jouait dans Harry Potter, je vais checker Wikipédia. J'ai hâte de regarder la prochaine saison qui s'annonce d'ores et déjà (waw. L'expression de canari.) génial ! Si vous ne connaissez pas encore, jetez vous dessus :)

Le prochain article en catégorie "visionnage" sera un défoulage complet. J'ai déjà envie de tuer des chats (ce qui n'est pas vraiment le but premier de l'anime), et j'ai même pas fini le deuxième épisode. Souhaitez-moi bonne chance. En plus, j'ai l'opening en tête. ET JE L'AIME PAS.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire