vendredi 10 mai 2013

Sket Dance - Switchy Switchy Night Fever !

Résumé pas forcément Nayiesque :

L'histoire se déroule à l'académie Kaimei.
Le Sket Dan est un club composé de trois élèves.
Ils ont un but assez particulier qui est de venir en aide à quiconque le leur demande.
Quelle que soit la difficulté de la requête, ils feront tout leur possible pour mener à bien leur mission. Ils auront parfois beaucoup de mal avec les énergumènes qui viennent les voir.
De plus, le conseil des étudiants de l'académie est contre leurs pratiques et leur mettra souvent des bâtons dans les roues.
Mais le Sket Dan n'abandonnera pas aussi facilement...


L'avis tout à fait Nayiesque :

Ca fait extrêmement cliché de débuter un article par là, mais je ne sais absolument pas par quoi commencer. J'ai tellement de choses à dire de Sket Dance, à propos de son génie, son humour tellement con qu'il ne marche que sur les personnes gravement atteintes au niveau du cerveau, ses personnages, sa facilité à ne jamais ennuyer le spectateur en se renouvelant à chaque épisode de façon magistrale. Un anime n'a jamais été propulsé dans mes favoris en si peu de temps (ainsi que le manga, tout aussi génial que je continuerai à lire coûte que coûte èwé), et c'est pour ça que je pense m'étendre assez longtemps sur le sujet. 

Je n'ai tellement pas l'habitude de parler d'anime de plus de 12 épisodes que je m'en sens déstabilisée. Ca fait un mois que les suis, tous ces protagonistes attachants, et devoir les quitter d'un coup, ça me fait vraiment bizarre. Alors, oui, je ne suis peut-être pas vraiment objective, tellement je me suis attachée à cette bande de cinglés (y a pas d'autres mots).

Sket Dance fait partie de ces comédie en milieu scolaire qui sont très populaires, il y a une véritable cohérence dans l'histoire, des moments tristes et même des épisodes en plusieurs parties, voilà pourquoi on ne peut l'appeler une tranche-de-vie (je me cherche des excuses parce que j'ai promis de ne plus en regarder autant...). Et je pense qu'il n'y a jamais eu un humour qui me correspondait autant dans un anime. Il y a toute une moitié d'épisode où l'histoire se résume à "Bossun a envie de faire caca (LOL)", et bien j'ai ri. J'ai explosé de rire plusieurs fois (et pas que lorsque Bossun disait tout naturellement " Ce matin, j'ai été chier :DDDD"), je dois bien avouer que ça contribue largement au fait que j'ai autant apprécié cet anime. 

S'il se démarque pour son n'importe quoi permanent, Sket Dance le fait également par son entrée en matière parfaite très accrocheuse. Commencer par un personnage totalement étranger au groupe est effectivement la meilleure solution pour que le visionneur se sente à son aise, après tout le narrateur a le même point de vue que lui. On part très vite dans le WTF total avec la présentation des trois personnages principaux formant le Sket Dan (le club d'aide, donc).

Tout d'abord, Bossun, qui se proclame lui-même personnage principal, mais qui n'en a absolument pas les qualités, est tout simplement hilarant. Il est l'archétype du gars un peu bêbête au grand coeur. Il n'hésite pas à se sacrifier pour ses amis, même si avec certain il se montre légèrement je-m'en-foutiste avec une certaine Yabasawa. 

Apparaît ensuite Himeko, la fille du groupe, qui joue le rôle du tsukkomi (personnage fonctionnant avec un autre appelé "boke" ; le boke est l'idiot et le tsukkomi celui qui le rappelle à l'ordre. Comme exemple parmi tant d'autres, Mio et Ritsu de K-on forme ce duo) et n'hésite pas à le rappeler toutes les 5 secondes. Dans le fond, elle est un peu comme Bossun ; elle montre une image d'elle forte, mais au fond elle est sensible. 

Et enfin, beaucoup de gens l'ont désigné personnage préféré, et je ne peux que rejoindre cet avis, Switch est le troisième membre du groupe. Otaku au possible, ne s'exprimant que par ordinateur grâce à un logiciel de synthèse vocale ou par écrit en précisant un gros LOL entre parenthèses pour montrer l'ironie, génie de l'informatique. Il ne montre jamais aucune expression sur son visage, même quand il dit d'énormes conneries, c'est mon personnage préféré de l'anime parce que son sens de l'humour est juste totalement similaire au mien. Ce qui fait que je l'adore de manière assez inappropriée pour un simple personnage.




Le côté comédie est vraiment très efficace dans Sket Dance. Il est vrai que s'il fonctionne, c'est essentiellement grâce à ses personnages plus loufoques les uns que les autres. Entre  le chanteur de Visual Kei qui ne s'exprime que par des phrases sans aucun sens, Reiko la fille la plus flippante du monde obsédée par l'occulte qui s'amuse à sortir des télés en arrière-plan quand l'envie lui en prend (coucou Sadako :>), Romane la fille qui vit dans un shôjo ringard et s'amuse à briser le quatrième mur quand l'envie lui en prend, ou encore Tsubaki qui certes est totalement adorable dans Biscuit Dance (il y a parfois des bonus après l'ending) mais a un caractère de chien, on peut dire qu'on est servi.


Gniii Tsubakiiii *^*
Et évidemment avec tous ses personnages, on fait des mélanges explosifs. Rencontres improbables, quelques références à deux ou trois animes mais pas trop souvent histoire d'éviter le gros boum cérébral à la Seitokai No Ichizon. C'est tout à fait ce qu'il me convient dans un anime. Que je ris devant un anime c'est déjà rare. Alors si en plus c'est du gros fou rire, c'est vraiment qu'il a un truc. Je ne le répéterai jamais assez, je me suis prise une grosse claque avec Sket Dance, qui a rejoint assez rapidement mes animes/mangas (que j'ai commencé et dont je suis plus que fan) favoris.

Mais là où Sket Dance a trouvé sa place très haut dans mon classement d'animes favoris, c'est dans ses séquences émotions, et plus particulièrement ses épisodes spéciaux sur le passé des personnages. Je me refuse de spoiler parce que c'est totalement immonde et dégueulasse (bah oui, je déteste me faire spoiler .__. Comme la plupart des gens occupant la surface de la planète.). Les séquences tristes sont magnifiquement bien foutues, imprévisibles au possible (même les blagues sont imprévisibles d'ailleurs), j'avoue avoir pleuré comme une madeleine, particulièrement à l'épisode 25. Je n'en dirai pas plus. En tous les cas, je vous conseille de regarder cet anime si vous aimez beaucoup les comédies, et même si ce n'est pas le cas ; même si j'adore mes tranche-de-vie à la con qui remplissent les pages de ce blog, j'ai tendance à préférer les animes plus sérieux, même si j'en regarde beaucoup moins. Mon cerveau n'a aucune logique, et j'en suis fière.

Du côté de la fin, comme le manga continue, l'anime a du trouver une fin... Je vous avouerai que trouver mieux n'est pas bien compliqué. Ca s'est terminé comme ça a commencé, dans la joie et la bonne humeur, et ce n'est pas plus mal comme ça, même si je ne retiendrai certainement pas l'anime pour sa fin. 

Petit passage côté technique. Les graphismes sont, il faut bien l'avouer, loin d'être extraordinaires, ils sont tous ce qu'il y a de plus classique dans la comédie shônen, pas désagréable à l'oeil non plus bien sûr. L'animation est correcte, sans faire de miracle non plus. 

La musique est dans l'ensemble très bonne, étonnant pour un anime de ce type dont l'OST est pour la plupart du temps mise vraiment au second plan. Sket Dance comporte plusieurs openings et une dizaine d'endings, je vous présenterai ici uniquement celui que je préfère. 


Clear






Cet opening est juste une bouffée d'énergie au bon moment. Il correspond parfaitement à l'ambiance de l'anime The Sketchbook est décidément un (voici un message mignon pour excuser ce qui va suivre : Nyan :3) putain de bon groupe, découvert grâce à l'anime. Ils ont fait deux trois autres chansons pour l'anime je crois ; je reconnais qu'ils sont vraiment super bons (spécialement la guitariste) !


Comic Sonic






Je sais pas quoi dire. Parce que je n'ai aucune idée de pourquoi j'aime autant cet ending. Le groupe est tout aussi excellent que le premier que je vous ai présenté. La chanson a un joli rythme, le chanteur une voix loin d'être désagréable (même si légèrement nasillarde), rien d'extraordinaire, pourtant je pourrais l'écouter en boucle. Peut-être que c'est là que réside la force de The Pillows, ils ont vraiment un truc que je ne pourrais pas expliquer. Pour ma part, je suis totalement conquise !

Maintenant place à mes chansons favorites de l'OST dynamique que nous offre Sket Dance !

A la place du "T'aurais pu être dans le top 3, mais non,  barrel", nous retrouvons :


Funny Bunny







Encore une chanson signée The Sketchbook, qui est en fait une reprise de The Pillows. Agréable à l'écoute, une voix très cool et un ensemble rock et joyeux en même temps. Tout ce que j'aime quoi. Je vous conseille également d'aller écouter la version originale, c'est que du bonheur ! :D

Tsuri !


Cool&Crazy





Connu pour se situer dans les moments d'action où la vérité éclate dans les épisodes en mode mini-enquête, Cool & Crazy se révèle être une explosion de sonorités rock avec des sons de guitare très agréables et plutôt intéressants. J'adhère à ce morceau que l'on pourrait presque qualifier d'exaltant pour sa rapidité et sa rock attitude !

Tsu !


Concentration!





(admirez la sublime tête de Bossun sur la miniature)
Pour ses sonorités électro qui n'ont tellement rien à faire dans un anime de ce style, mais qui fonctionnent pourtant à merveille, Concentration mérite une place bien particulière. Elle est totalement différente du reste de l'OST et marche surtout parfaitement bien. Elle s'intègre sans aucun souci, et c'est très, très, très (voir très) fort. 

Wan !




Et on repart en mode rock, bitches ! C'est surtout parce que j'ai été extrêmement surprise. En effet, dans l'anime, on entend surtout les quelques premières secondes... Mais le morceau en entier est étonnamment varié. Les guitares s'harmonisent à merveille, la fin ne se fait pas trop brutale. J'ai adoré l'écouter !

Je fais un point sur les voix juste pour un personnage : la petite soeur de Bossun. Elle n'a pas une mauvaise voix disons. Mais la seiyu prononce LA TOTALITE de ses phrases sur le même ton et avec la même intonation. Avoir l'air moins crédible n'est pas simple, croyez-moi. A part ce petit bémol, les voix sont toutes très bonnes.

Durant ce break de mois (où je regardais passionnément l'anime, ne vous faites pas d'idée :3), je suis tombée accro de Sket Dance ! Je vous encourage vivement à regarder cette comédie scolaire qui sort vraiment de l'ordinaire et qui m'a vraiment touchée. Sur ce, on se quitte sur une photo du chanteur de The Sketchbook parce qu'il est top cute.


Awwwwww (~>w<~)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire