jeudi 27 juin 2013

Chroniques de Zombieland - T1 Alice au pays des zombies de Gena Showalter


Résumé pas forcément Nayiesque :

Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde... Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.

L'avis tout à fait Nayiesque :

Non, vous ne rêvez pas. Rien que dans le titre, il y a les deux choses que je préfère dans la vie. Alors, bien évidemment, j'avais énormément d'attente pour Alice au pays des zombies. Heureusement, elles ont été comblées très vite. 


Le premier chapitre m'a transportée. Mais vraiment. C'est bien écrit, rapide, et l'histoire commence au quart de tour. J'en veux plus des comme ça. Dés le départ, on s'attache à notre narratrice, et ça c'est extrêmement rare avec moi. Je reste d'habitude quelques chapitres totalement neutre avant de me faire une opinion sur elle. Mais directement, j'adorais Alice. Tant mieux pour moi, parce que c'est quand même pendant plus de 500 pages que l'on l'accompagne. 

Contrairement à ce que je pensais à la vue du premier chapitre, ce n'est pas un livre bourré d'action, bien loin de là. C'est plutôt une sorte de prologue à la série. Un prologue de 500 pages, mais un prologue quand même. Elle apprend à connaître mieux les zombies. Et attention, oubliez tous vos vieux clichés, ces zombies là n'en veulent pas à votre cerveau. Si je m'écoutais, je dirais "c'est bien dommage", mais peut-être que leur offrir un développement psychologique autre que "MOI VOULOIR MANGER CERVEAU TOI" était plus intéressant. Je suis une fana de zombie, alors ça ne m'aurait pas dérangé, mais j'imagine que pour d'autres c'était le bienvenu. Je ne suis pas du tout objective haha o/


On suit donc le combat de Alice contre les zombies avec Cole et le reste de sa bande. On suit aussi sa manière de faire le deuil de sa famille. Et pour cette dernière partie, je l'ai trouvée absolument pas crédible et trop rapide. Ca donne quelque chose comme "Je suis triste - je suis triste - je suis triste - OH UN BEAU GARCON ! *-*". On a vu plus crédible. 

Néanmoins, en dehors de cette petite bévue, les émotions sont très bien gérées. Il y a des moments très drôles comme d'autres émouvants. Et l'action. Oh, je ne vous en ai pas encore parlé de l'action. C'est très long à certains moments qui heureusement ne durent pas plus d'une dizaine de pages, mais quand il y a des combats, il y a DES COMBATS. Un peu de badasserie bienvenue dans un récit avec des zombies quand même. 

Ces combats contre les zombies sont dynamiques, coupés de dialogues pour rendre le tout plus agréable et surtout, on peut facilement se visualiser les scènes. C'est un défaut que je vois beaucoup trop, parfois je suis incapable de m'imaginer la scène et ça m'embête vraiment. Parfois même je me demande "C'est possible physiquement ça ?" en faisant une tête proche du oO. Aucun problème donc de ce côté, Gena Showalter a vraiment fait un excellent travail.

D'ailleurs, en parlant de l'auteur ! Le style d'écriture est ultra agréable à lire, ça ne prend pas la tête, et la parole d'Alice est très sympa, bien que neutre, c'est à dire pas vraiment de trace de sa personnalité dedans, on ressent plutôt ses sentiments et émotions. Rien à redire donc, c'est vraiment prenant. 

Les personnages sont tous géniaux à leur manière. Alice fait vraiment office de Alice, elle découvre et s'étonne de tout ce qu'elle entend. Néanmoins, elle est beaucoup moins naïve et elle est déterminée, ce qui en fait une héroïne de choix. 

Ensuite, il y a Cole, qui est le profil type du beau brun ténébreux. Et je l'ai bien aimé, parce qu'au fond il a bon coeur et qu'il est drôle et qu'il est cool et qu'il est tout.
Et puis, il a des yeux violets  (<< faiblesse flagrante)

Le reste des personnages ? Mais ils sont tout aussi attachants les uns que les autres, spécialement Kat et Frosty, mais je vous laisse découvrir pourquoi par vous-même.

Je vous recommande donc énormément Alice au pays des zombies, même si vous n'êtes pas forcément amateurs à la base. C'est une pure bombe qui malgré les moments un peu long, s'en sort très bien.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire