vendredi 12 juillet 2013

Chuunibyou Demo Koi ga Shitai ! - Watashi wa DARK FLAME MASTER


Yuuta était atteint de Chuunibyou. Avant. Et il ne cherche plus qu'à le cacher désormais. Fini de ces pouvoirs inventés, de cette solitude qu'il n'assumait pas. Néanmoins, son départ dans une nouvelle vie ne comptait pas la présence de Rikka Takanashi. Une jeune fille atteinte de Chuunibyou ? C'est assez familier ! Quelle sera la tournure des évènements ?

Avertissement : à partir de ce point, la totalité des illustrations pour aérer seront des gifs débiles de Rikka. Voilà, c'est tout.

Chuunibyou (car j'ai la flemme de taper le nom entier mesdames et messieurs) démarrait très bien avant même sa diffusion. Et pour cause, c'est un anime de Kyoto Animation. Même s'ils n'ont pas fait que du bon (par exemple, il y a Hyoka à côté du mot chiant dans le dico), la technique est toujours présente. Aucune exception de ce côté-là, ça envoie du bois côté technique. Le problème réside bien dans le fond. Même si ce n'est un problème qui ne dure que quelques épisodes. Ca en fait un peu moins que la moitié. C'est beaucoup quand même.

Le premier épisode ne m'a pas fait grande impression. C'était au mieux un petit truc plutôt sympa, au pire un anime assez quelconque. Puis il y a eu le deuxième épisode. C'était la franche rigolade, la grosse poilade, c'était chouettos quoi. Le thème est bien traité de manière ultra hilarante, et on a un casting de rêve. Ensuite, il y a quelques épisodes qui sont tout aussi bien, on croit donc assister à une comédie tout ce qu'il y a de plus con. C'est à partir de l'épisode 7 que la série commence (malheureusement) à décliner.

Vous ne voulez pas que je critique Chuunibyou ? Ce n'est pas grave, regardez donc Rikka se faire tripoter les joues <3
Dans une bonne comédie, il y a un aspect qu'on ne peut négliger qui peut en identifier une, c'est sa capacité à faire des moments plus tristes, sérieux, même angoissants sans perdre en qualité. Comme dans Jinrui wa suitai Shimashita ou Sket Dance par exemple. Même Danshi Koukousei no Nichijou a des scènes plus sérieuses. DANSHI KOUKOUSEI NO NICHIJOU. LE TRUC LE PLUS CON DU MONDE.

Suite à cette déclaration d'amour à un anime (vous ne rêvez pas), reprenons. Si on ne peut pas faire des moments plus sérieux, alors gardez l'optique de faire une comédie ultra conne, mais cool à regarder. Y en a des très bonnes ; Detroit Metal City ou Sumomomo sont des exemples de qualité. Mais non, chez KyoAni il faut tirer la larme de l'oeil du spectateur.

Ca me fait de la peine, mais la partie pseudo-drama est totalement ratée.

Après tout n'est pas à jeter, loin de là, mais comparé aux premiers épisodes, c'est juste chiant. Même si je n'ai pas l'air ultra enthousiaste à propos de ceux-ci quelques lignes plus tôt, j'ai totalement surkiffé. Alors que la deuxième partie, juste non.

C'est pas que c'est mauvais encore une fois, juste que c'est chiant. Pendant les épisodes 7 à 10, je prenais à chaque fois l'initiative de ranger ma chambre en plein milieu d'épisode . Ca montre à quel point j'étais ultra passionnée, hein ! Franchement, ce tire-larmes forcé était vraiment chiant. Si j'aimais l'anime, c'était pour son humour complètement over the top. Mais là, plus une trace.

Il nous reste encore les deux épisodes finaux, qui ont le mérite d'être mignons et jolis. Et encore, l'épisode 11 n'est pas non plus terrible terrible.

Un gâchis à mon goût, au final. Même si je reste toujours fan du début. Sûrement pour le reste de ma viiie.

Parenthèse pas gentille close, les fans peuvent revenir
Si l'anime est au final super attachant et qu'on ne le lâche pas malgré la qualité discutable de la deuxième partie, c'est avant tout grâce à son casting de rêve. Et si vous voulez voir leur tête, allez sur Google, je suis programmée pour mettre des gifs de Rikka moi !

Que les choses soient clairs : si j'aime l'intégralité du casting de Chuunibyou, il y a néanmoins une exception. Dekomori. C'est incroyable ce niveau de haine que j'ai contre elle parce qu'elle ne m'a rien fait de particulier, à part être un personnage chiant, totalement inutile qui apparaît quelque chose comme tout le temps. Ah oui. Elle a un tic verbal aussi.
Parfois, les tics verbaux, ça peut être chou, mignon, sympa, classe, ou que sais-je encore. Le Funyaa de Kagami dans Sasami-san est ultra génial pour le personnage, ou même le Uguu de Ayu dans Kanon arrive à se rendre assez mignon. Mais là, le tic du "Death" placé totalement aléatoirement avec une voix toute caca (parce que la voix de Dekomori est horriblement énervante), c'est presque condamner le personnage. Ouais, c'est con hein. Même moi j'ai quelques tics verbaux, mais je crois qu'il ne sont pas trop insupportables. J'espère.

Mais pour le reste du cast, tout va PARFAITEMENT bien.

Déjà parce que le couple Isshiki et Kumin est tout simplement adorable. Je les adore tous les deux, et la plupart du temps ce sont eux qui sauvaient légèrement les derniers épisodes.

Sinon, y a Nibutani aussi.
C'est un personnage pas forcément ultra attachant, mais que j'aime bien quand même parce qu'elle est bien exploité et se révèle dans certains moments critiques. Ce qui est toujours appréciable. C'est pas un pot de fleurs quoi.

Et puis, le couple phare. Yuuta et Rikka. Si le premier est passablement insignifiant avant qu'il ne se révèle au tout dernier épisode, je surkiffe de manière magistrale la première. C'est même mon avatar sur la Bibliothèque JAL . C'est pas rien.
Mais Rikka est tellement tout ! Elle est à fond dans son trip, avec une histoire plutôt jolie, elle est un peu perdue dans la vie et elle est mignooooonneuh. So much kawaiiness ;w; En plus on peut faire des gifs rigolos à placer aléatoirement dans les articles avec elle ;w;


En conclusion, ce que vous devez faire : JE SAIS PAS. L'appréciation de l'anime change tellement d'une personne à une autre que c'est difficile de se faire un avis global. Mais je ne peux que vous conseiller les premiers épisodes au moins. Et d'aimer Rikka, parce que c'est Rikka.

(non rien, j'adore ce gif, c'est tout.)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire