lundi 1 juillet 2013

Jinrui wa Suitai Shimashita - La prochaine forme humaine se transforme en banane

Résumé pas forcément Nayiesque :

A cause d'une forte baisse de natalité durant plusieurs siècles, la race humaine a décliné. La Terre est maintenant occupée par les humains et par les "fées", des créatures hautes de 10 centimètres avec une intelligence élevée et une préférence pour les sucreries.
Watashi est une personne qui communique avec les fées. Son village l’appelle "médiatrice". Elle travaille avec son grand père, Sofu, et un garçon, Joshu-san


L'avis tout à fait Nayiesque :

Jinrui wa suitai Shimashita, devez-vous vous demander, kessécé. C'est simple, c'est un bon anime, que dis-je, un très bon anime, voir même un anime carrément excellent. 

L'anime est composé d'arcs de deux épisodes chacun, qui sont tous aussi excellents les uns que les autres (excepté peut-être celui de la rencontre avec Assistant, je n'ai jamais été trop fan des événements qui se répètent indéfiniment à la "Un jour sans fin"). Les meilleurs resteront assurément les deux premiers et le dernier, quoique l'épisode centré sur les Fées est excellent également. 

Je suis tombée amoureuse de l'anime dés l'opening, mais mes sentiments se sont confirmés vers la fin du premier épisode, avec une séquence inoubliable du pain qui se suicide. Ça ne sert à rien dans le scénario, c'est totalement gratuit avec du sang sur la "caméra". Car oui, malgré ce que pouvait laisser présager le résumé, Juinrui wa suitai Shimashita est une comédie. Mais pas n'importe laquelle, c'est une excellente comédie. Et c'est là que se fait toute la différence.


Bread suicide
A la manière d'un Sayonara Zetsubou Sensei, à travers l'humour, ce sont quelques petites choses qui sont dénoncées, comme ça. Même si SZS va beaucoup plus loin, et que Jinrui reste plus dans le délire absolu avec un semblant de morale. Parfois. Quasiment jamais. Bon.

Faire une bonne comédie, c'est compliqué. Parce que parfois, c'est juste chiant et pas drôle. Mais une fois que c'est drôle, il faut aussi savoir faire des moments plus sérieux qui ne se cassent pas totalement la gueule. C'est simple ? Nope. Mais dans Jinrui, c'est réussi ? Yep. Prenons comme exemple le dernier arc qui est beaucoup moins centré sur l'humour et qui est chronologiquement le premier (c'est à peine le bordel in the house). L'humour y est beaucoup moins présent, et pourtant ça reste génial. Il y a même un passage qui est légèrement angoissant. J'aime pas les poupées en porcelaine dans les animes, elles sont toutes flippantes. Manque de bol, il y en avait une dans cette séquence, accompagnée d'un personnage pas très net dans sa tête, du coup c'était assez malaisant. Bien sûr que ce mot existe.

Jinrui wa Suitai Shimashita s'inscrit donc comme une excellente comédie pas ennuyante une seconde. Et il y a quelque chose qui aide vraiment à l'attachement que l'on peut ressentir envers l'anime, et ce sont bien sûr les personnages.

Watashi est une des meilleures héroïnes du monde, vous même vous savez. Peut-être pas à ce point-là, mais c'est une héroïne de choix du moins. Elle est cynique, elle est joulie, elle est intelligente, et elle échappe à une règle absolue, c'est à dire "tous les personnages aux cheveux roses sont chiants". On ne s'ennuie pas une seconde avec elle, et c'est très agréable de la suivre dans ses aventures.

Puis, nous avons les personnages secondaires. Assistant m'a dégouté. On le voyait de dos la première fois. Il avait des cheveux blonds.
Je pensais que c'était pour nous cacher un instant qu'il avait un bandeau sur l'oeil :(
Mais il en a pas :(
Il ressemble pas à Dio :(
C'est chiant :(

Je suis une artiste
Surtout, il y a Y. Mais Y est coole. Autant dans les séquences flashback que dans le deuxième arc, un des meilleurs de la série. Mon préféré reste le premier parce que je fantasme secrètement sur les poulets décapités qui chantent Ave Maria en coeur  

Et puis il y a les Fées. Han les Fées sont géniales. J'adore leurs têtes, j'adore leurs voix, j'adore leur manière de penser. Ce qui a fait de l'épisode sur l'île un passage très bon, c'est le fait que ça soit des personnages géniaux. Et ça personne ne peut me le contester, puisque c'est incontestable. 

Maintenant que j'ai chanté des louanges, pourquoi ne pas en faire aussi sur le côté technique ?

Parce que oui, la série est ultra belle. Le chara-design est simple, mais beau et efficace, et les décors font très aquarelles. C'est coloré, c'est choupinou,  c'est beau, les yeux sont contents et rigolent en sautillant.

Openingu !


Je danse dessus trois fois par jour. Minimum. C'est simple à en vomir des parapluies, mais c'est entraînant. La chorégraphie est simple et c'est ultra entraînant. Alors, vous m'excuserez mais PAPALAPAPAPALAPA !

Endingu !


En revanche, l'ending est beaucoup plus recherché. Je l'ai adoré. Les paroles sont recherchées, et la chanson entière est vraiment bien elle aussi. Une réussite.

Jinrui wa Suitai Shimashita est donc une excellente comédie, qui ne se rate pas quand elle passe dans un côté plus sérieux. Les personnages portent la série, l'humour a un peu de WTF parfait, et il y a des fées avec des tronches débiles. Je vous le conseille vraiment, c'est un gros coup de coeur pour moi.

Sur ce, je m'en vais PAPAPALAPAPAPALA 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire