samedi 6 juillet 2013

L'équation de l'amour et du hasard de Jennifer E. Smith

IMPORTANT : Si je n'ai pas aimé, je respecte les auteurs et les fans du livre. Tout ce que j'y dis n'est pas à prendre méchamment, c'est du second degré avant tout ! :)

Résumé pas forcément Nayiesque :

Les probabilités pour que LE jeune acteur de moment et LA mademoiselle Tout-le-monde se rencontre ? Minimes, négligeable, voir nulles.
Et pourtant ... une simple faute de frappe dans une adresse email, et c'est le début d'un échange de messages irrésistibles entre Ellie et Graham.
L'amour serait-il en train de pointer son nez ?
Malheureusement, lorsque Graham débarque - par hasard ? - pour le tournage de son nouveau film dans la petite ville où vit Ellie, rien ne se passe comme dans les comédies romantiques ...
Si le destin vous envoyait un email, y répondriez-vous ?


L'avis tout à fait Nayiesque :

Pfff, ça me fait mal de dire ça, mais Mam'zelle avait raison. Pourquoi j'ai acheté ce livre au juste ? La raison est toute évidente, à la recherche d'une bonne surprise dans des genres que je n'aime pas, que je déteste, voir que j’exècre. Alors, "L'équation de l'amour et du hasard" en est-il une ?

Oui et non. 

C'est un cas de livre que je n'ai jamais connu auparavant : il est totalement moyen, mais sauvé par son écriture. Et quelle écriture. Jennifer E. Smith m'a d'abord paru énervante au début avec ses métaphores toutes caca, mais finalement elle se concentre plus sur l'action, qu'elle décrit merveilleusement bien. Je suis très impressionnée, et j'aimerais vraiment écrire comme ça un jour. Néanmoins, le problème réside bien dans le fond.

J'imagine que vous êtes comme n'importe quelle personne normale, et que si vous lisez un livre, c'est davantage pour ce qu'il raconte que pour admirer la tournure des phrases. Et l'histoire est, c'est triste à dire, chiante à en mourir. Pourquoi étendre ça sur 400 pages ? Pourquoi servir tous les clichés du genre sans la moindre touche d'originalité ? Et surtout, pourquoi faire avec un bon postulat de départ qui permettait beaucoup de choses, une sombre bouse ? 

Si l'histoire ne se résume pas à grand-chose et n'est en elle pas désagréable, les personnages servent surtout à être de grands clichés vivants. Et c'est assez inhabituel pour moi de passer plus de temps sur les personnages que sur le reste, mais là c'est une nécessité. 

Ellie, je dis juste non. Elle est présentée à la base comme une "mademoiselle Tout-Le-Monde". Elle est plus "mademoiselle tout-le-monde selon les normes des livres racontant une romance un peu nulle, mais bon c'est bizarrement accrocheur cette connerie". Elle a un passé tragiiiiique (ou pas. Je lol. Tu lols. Nous lolons.), des réflexions pseudo-philosophiques tout le temps et elle veut apparemment s'entourer les gens les plus chiants du monde, parce que comparée au reste des gens, bah Ellie est pas si mal. 
Et faut dire que même si son histoire est un peu inutile et ennuyante, elle est très bien développée.

Graham n'est pas spécialement emmerdant, il est juste... Insipide ? Oui, voilà, c'est le mot que je cherchais. Et c'est supposé être le mec absolu, intelligent, beau, gentil, tout ça. Assez moyen. En plus, on lui a collé le joli cliché de la fille qui joue sa copine dans son film qui doit aussi jouer sa copine dans la vraie vie, sous les traits de la blonde Olivia. Qui bien évidemment, est une peste narcissique que tout le monde hait. 

Sinon, il y a aussi Quinn. 
Putain, Quinn. 
Je comprends pas qui a eu un jour cette fantastique idée de dire "la meilleure amie de l'héroïne sera forcément ultra énervante et incompréhensible". Quinn n'échappe pas à la règle, mais en plus quand Ellie et elle se brouillent, c'est tellement con que j'ai pas compris la raison. Et que personne n'est en faute sur ça, mais bon il fallait bien qu'elles se brouillent quand même. Ca n'apporte rien du tout à l'histoire.
Ne niez pas, les meilleures amies dans les livres sont insupportables. Haven, Vee, la-fille-dont-j-ai-oublié-le-nom-dans-addict. Prenez exemple sur Alice au pays des zombies par exemple. La meilleure amie est ultra attachante. 

En conclusion, ce que vous devez faire : Si vous aimez le genre, ça peut vous plaire, malgré la fin qui laisse un peu un goût d'inachevé dans la bouche. Sinon, ce n'est pas la peine. Et si vous n'aimez le genre que légèrement, allez lire un autre livre de Jennifer E. Smith et dites moi s'il vaut la peine, parce que son écriture vaut vraiment le coup. 

Sur ce, je m'en vais commencer le tome 2 de Jack Spark. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire