vendredi 26 juillet 2013

Otona Joshi no Anime Time - Premiers pas dans le josei ? Concluants !

Pour une fois, je ne commencerai pas par une image et un court résumé, tout simplement parce que Otona Joshi Anime Time est composé de 4 OAV de 25 minutes, chacun avec une histoire différente.

Je vous avoue que je ne suis absolument pas familière avec les josei ; à part les mangas d'Hinako Ashihara qui pourrait être considéré comme tels (mais je n'en suis pas du tout certaine... Ce serait peut-être plus des shojo matures ? Rah, c'est complexe tout ça ^^). Donc, l'idéal pour commencer serait quelque chose de court, ça tombe bien Otona ne fait que 4 épisodes. Passons les donc chacun en revue.

Attention, ça contiendra sûrement des spoilers, mais même en savant ce qu'il va se passer, l'anime reste un plaisir à regarder (ou sinon, revenez après l'avoir vu :P)

OAV 1 : Kawamo wo Suberu Kaze


Ce premier OAV narre l'histoire de Kanazawa, mère d'un petit garçon qui retourne à ses origines en rendant visite à ses parents. Elle est sur le point de divorcer et se rappelle de ce garçon avec qui elle était au collège et avec qui elle a travaillé ; Hisao. Kawamo alterne intelligemment entre flashbacks colorés et réalité sombre. Mature, touchant, l'histoire que l'on nous fait découvrir est délicieusement lente, sans que l'on ne s'ennuie jamais. A la fin, on ne peut qu'imaginer la suite, élaborer des hypothèses. Dans le laps de temps très court, on s'attache néanmoins à tous les personnages et à leurs déboires ; une histoire qui laisse rêveur. L'OAV a aussi la particularité d'être le seul de la série a être plutôt sombre au niveau graphique, les autres étant pop et colorés au possible. Ce qui n'enlève rien à la beauté des dessins ; le chara-design est certes simple mais sans erreur, l'animation est constitué de pas mal de plan fixe (je me doute que ce n'était pas un projet très connu, et qu'ils ont donc fait avec ce qu'ils avaient ce qui est remarquable. En même temps, c'est quand même Bones, là bas c'est pas des rigolos !) mais ça ne m'a pas du tout dérangé, si l'on excepte ce plan où Hisao a un cou assez bizarre mais on peut facilement passer outre. En tous cas, j'ai réellement apprécié ce petit moment plein d'espoir et de souvenirs.

A noter qu'entre le premier et les trois suivants, deux ans se sont écoulés, ce qui explique certainement le changement si frappant du graphismes.

OAV 2 : Yuuge


(attention, quand on tape yuuge sur google images, il y a des lolis et du yaoi. Protégez vos yeux ;w;)
Petite histoire d'amour pleine de bons sentiments, Yuuge raconte l'histoire de Mimi, une jeune femme ayant presque la trentaine et mariée à un homme froid qu'elle ne voit jamais, choisi par ses parents. Alors qu'elle n'a comme rêve que d'être amoureuse avec un homme qui mangera ce qu'elle lui cuisinera le soir avec le sourire, son mari ne les a jamais apprécié, ne lui a jamais vraiment parlé ni même regardé dans les yeux. En sortant les poubelles, Mimi un peu trop insouciante place son sac alors que le camion se referme ; c'est alors que Kou, jeune éboueur, la sauve. Yuuge est réellement mignon, surtout par le personnage de Mimi qui va toujours mettre ses poubelles dehors trop tard afin de voir Kou. Ici, c'est la découverte de l'amour par une femme déjà mariée qui est abordée, et plutôt avec brio. Ici, c'est aussi très réussi niveau technique, dans un univers coloré qui fait mouche et un chara-design bien plus mignon que dans le premier. C'est une vague d'amour qu'est Yuuge, à regarder pour mettre de bonne humeur !

OAV 3 : Jinsei Best 10


Si le premier OAV était mélancolique, l'autre mignon tout plein, celui-ci est très drôle. Voici le topo : Hatoko est une femme de presque quarante ans, qui ne rêve que de se marier. L'occasion est là : c'est bientôt la réunion des anciens élèves du collège, où elle espère revoir son premier amour, Yuusaka Kishida. La scène où elle s'imagine les retrouvailles avec lui est déjà extrêmement drôle ; elle s'imagine l'aborder en se collant à lui, en jouant la fille un peu stupide, et presque en racaille... Alors qu'elle se retrouve avec ses anciennes amies, elle fait un détour par les toilettes, et se retrouve en face de Kishida ! Quelques heures plus tard, ils sont ensemble, dans la rue, ayant ingurgité pas mal d'alcool et riant à gorge déployée. Encore plus tard, on les retrouve dans un Love Hotel, Hanako ressassant des souvenirs de leur époque passée ensemble, alors que Kishida semble un peu hésitant quant aux réponses qu'il doit donner. Il retrouve cependant son énergie en lui parlant d'une poêle révolutionnaire, qu'elle achète sans hésiter pour lui faire plaisir, alors qu'il lui donne son numéro. Quelques semaines plus tard, Hanako s'en rend compte : celui qu'elle a prise pour Kishida est un vendeur à qui elle a acheté son meilleur produit sans poser de questions... Cette conclusion forte du comique de situation est vraiment très sympa, ce qui fait de Jinsei Best 10 (que l'on pourrait traduire par quelque chose comme Top 10 de la vie) un OAV amusant et tournant toujours autour de cette thématique de la femme mariée à la recherche du renouveau.

OAV 4 : Dokoka Dewanai Koko


Le dernier OAV de la série est certainement aussi le meilleur. Ici, c'est la ville de famille qui est abordée. Maho a une vie dont personne ne voudrait (dont le titre, "Partout sauf ici" si j'ai bien compris, se référant à son état d'esprit) : une fille ne voulant plus revenir à la maison, un fils qui y reste bien trop longtemps et s'y croit tout permis, un mari feignant et incapable, et un boulot minable de caissière. Le chemin vers la révolte pour Maho et sa vie difficile où on attend qu'elle fasse tout est génial à suivre, bien que l'on se sent extrêmement mal pour elle. La fin véhicule quand même un joli message, c'est donc l'histoire qui se démarque le plus et que je conseille le plus.


Ce premier essai dans le monde des josei est donc une très bonne expérience, et je pense m'y remettre un de ces jours (je reste malgré tout très orientée shônen... Ce n'est pas un seul anime qui va totalement me faire changer de bord ^^). En tous cas, c'est à voir, pour les ambiances différentes d'un épisode à l'autre qui pourrait surprendre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire